Aujourd’hui, beaucoup ont tendance à ne penser qu’à la décoration indoor. Bien que l’espace intérieur puisse garantir notre confort de vie, l’aménagement de l’espace extérieur se porte également garant de notre bien-être. Ce qui explique pourquoi il est important de faire en sorte que le décor soit harmonieux et accueillant en même temps. Dans cette optique, la tendance met à l’honneur les aménagements de style cocooning avec des vérandas vitrées agrémentées de mobiliers de jardin design. L’installation d’un bassin est tout aussi en vogue. Mais encore faut-t-il savoir comment s’y prendre surtout en ce qui concerne l’agencement de la bordure. Tour d’horizon.

Bassin versus piscine : une question de choix

Lorsqu’il s’agit de procéder à l’installation d’un espace aquatique dans le jardin, la balance penche souvent en faveur des bassins naturels. Bien que la piscine puisse mettre l’accent sur un cadre luxueux et chic à la fois, la sécurité et l’entretien nécessitent d’être suivis de près. Pour cette raison, beaucoup peuvent se laisser tenter par l’idée d’agencer une piscine à l’intérieur même de leur espace de vie. Un bassin, quant à lui, reflète un cadre de style zen. Quelle qu’en soit la forme, il est en mesure de s’harmoniser avec l’ensemble du décor pour apporter une image pittoresque. D’autant plus qu’il est possible de procéder à l’installation d’une piscine naturelle dans un espace extérieur restreint.

Les différents types de bassin outdoor

Source de vie, charme intense, cadre paisible : ce sont tous les éléments qui définissent la piscine naturelle. Reflétant le calme et la quiétude, elle sait s’adapter à merveille à tous les styles d’aménagement de jardin. Qu’il s’agisse d’un espace extérieur à l’anglaise, à la française, méditerranéen, zen ou baroque, elle saura y ajouter une touche sublime. D’ailleurs, elle se décline également sous différents types afin de répondre à tous les besoins.

Le bassin contemporain

Pour une maison avec une architecture de style industriel, il n’y a rien de mieux que d’opter pour l’installation de ce type de plan d’eau contemporain. De forme carrée, rectangulaire ou ronde, il se prête parfaitement au décor pour un rendu élégant.

La petite rivière

Si votre jardin est aménagé en longueur, une petite rivière saura y apporter du charme. Mais pour bien s’y prendre au moment de la construction, il faudra créer un dénivelé de terrain. Beaucoup de pierres seront également nécessaires.

Le bassin en roches

Tout comme la rivière, celui-ci nécessite l’agencement d’un contour rocheux permettant de mettre en valeur un plan d’eau. Le principal avantage avec un bassin en roche est qu’il peut être installé même dans un espace réduit.

Le bassin naturel

Il s’agit du type de bassin préféré des écologistes. Souvent en forme de huit et de haricot, il évolue selon les plantations qui sont installées à ses alentours. Typique des grands espaces, il optimise la croissance de la biodiversité dans le jardin où il est aménagé.

Le bassin à koi

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un étang qui accueille des carpes koi. Par rapport au bassin d’ornement, il est plus profond et plus long. Ses 150 cm de profondeur permettent ainsi aux poissons de se développer correctement. Ce qui signifie qu’il est adapté aux grands espaces verts.

Les bordures : l’importance de la matière

Il est vrai qu’un étang artificiel dans le jardin confère un charme incomparable à l’ensemble du décor. Mais pour cela, son aménagement doit paraître le plus naturel possible tout en étant en parfaite harmonie avec le cadre extérieur. Dans cette lancée, un seul détail peut faire toute la différence : le tour du bassin. Il s’agit de l’élément-clé qui va mettre en valeur le côté esthétique de votre plan d’eau.

La bordure préformée

Pour aménager un tour de bassin préformé ou une bordure de bassin en béton, il n’y a rien de plus simple. Il vous suffira de disposer de jolies pierres plates sur l’ensemble du pourtour de votre plan d’eau. L’effet visuel apporté par le scellement sera naturel étant donné que les pierres sont disposées directement sur la terre et constituées en margelle. Cette dernière va permettre de camoufler le bord de votre bassin tout en y apportant une touche singulière. Vous pouvez accentuer le rendu avec un effet japonais, en optant pour l’ajout de plantes de berge. Les joncs ainsi que les carex sont souvent les choix de prédilection des paysagistes.

La bordure bâchée

Le bassin à la bordure bâchée est certainement le plan d’eau qui offre l’esthétisme le plus naturel. Mais pour faire en sorte que le surplus de liner passe inaperçu, la technique la plus souvent réalisée consiste à le recouvrir avec de la terre. Par la suite, on y ajoutera des pierres et des galets. Ils seront nécessaires à la stabilisation de la berge et accentueront l’effet zen. Vous pouvez aussi procéder à l’intégration de plantes de berge ou de plantes couvre-sol pour permettre à la biodiversité de proliférer. Dans l’optique où vous désirez réaliser une belle jonction sans pour autant laisser voir la démarcation entre l’herbe et votre plan d’eau, utilisez de la natte en fibre de coco. Pour ce faire, étalez-là sur le liner qui dépasse et fixez-la en utilisant des clous crampillons. Lorsque chaque clou aura traversé la natte et la bâche, retirez l’excès de liner et recouvrez la natte avec de la terre.

Le bassin miniature : une solution simple et sans chichi

Un plan d’eau miniature, comme son nom le laisse entendre, est mieux adapté aux petits espaces. Sur la terrasse comme sur le balcon, il saura trouver sa place. Avec ce type de bassin, vous n’aurez plus besoin d’aménager la bordure. Un demi-tonneau, une jarre, une poterie ou un bac en zinc de moins de 30 cm de profondeur feront très bien l’affaire. En ce qui concerne l’étanchéité, vous pouvez ajouter une pièce de bâche en PVC ou une couche d’enduit dans le fond du réservoir.

Le coût d’une bordure de plan d’eau

Le prix d’un tour de bassin va dépendre du type de matériaux utilisés. Pour les pierres plates par exemple, le tarif est compris entre 0.50 et 1€ par pièce. En ce qui concerne les galets, la fourchette tarifaire se situe entre 15 et 30 euros par sac de 25 kg.

close

Ne manquez pas nos astuces & conseils gratuits !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.