Quelle est la durée de vie d’une carpe ? Connaissez-vous la carpe koï ? C’est l’un des poissons ayant l’une des plus longues espérances de vie. Et si on allait à la découverte complète de cette beauté naturelle ?

Qu’est-ce qu’une carpe koï ?

Une carpe koï est un poisson d’eau douce qui est issu du croisement de plusieurs variétés de carpe ; notamment de la carpe commune dont le nom scientifique est le cyprinus carpio. Connu également sous le nom de carpe d’ornement, ce poisson est très recherché dans le monde entier. Très présent et apprécié en Asie, la carpe koï demeure l’une des stars des plats de poisson.

La carpe koï est connue pour être un poisson très calme et c’est d’ailleurs ce qui facilite sa cohabitation avec les autres types de poisson. C’est un poisson qui n’a pas l’instinct de prédateur puisqu’il ne chasse pas. En effet, la carpe koï se nourrit uniquement des herbes qui sont dans son entourage. C’est un poisson herbivore. Il est donc facile de faire son élevage. Vous êtes à la recherche de bac d’élevage pour poissons? Contactez un de nos spécialistes.

Nombreux sont ceux qui en font un poisson de collection dans leurs aquariums. La carpe koï est un poisson très prisé. Pour cela, il peut parfois coûter les yeux de la tête pour certains. Avoir une ou des carpes koïs est un grand investissement. Sa particularité fait de lui, un poisson assez cher, mais très délicieux pour les rares fois qu’il est cuisiné.

Quelles sont les différentes variétés de carpe koï ?

De croisement en croisement, la carpe koï existe aujourd’hui sous plusieurs variétés. Il y en a tellement qu’elles sont réparties en classe. On a donc les carpes koïs de la classe A qui sont les plus chères (100.000 euros parfois), les carpes koïs de la classe B et ainsi de suite. Leurs noms sont un peu compliqués à prononcer vu qu’ils sont d’origine japonaise, mais les points particuliers sont ce qui aide à vite les distinguer.

Au nombre donc des variétés de carpe koï les plus connues, on peut citer :

Les carpes koïs multicolores

La carpe Kohaku

Ce sont les carpes koïs de couleur blanche et ayant des tâches ou marques rouges qui se limitent au niveau de la ligne latérale du dos du poisson.

La carpe Tancho

Elle est de couleur blanche, mais a une marque unique de couleur rouge sur la tête.

La carpe Showa

Généralement, ces variétés de carpes koïs sont de couleur noire. Mais leur particularité est qu’elles ont des taches blanches et rouges à la fois.

Les carpes Shiro Utsuri et Hi Utsuri

Cette variété de carpe koï est de couleur noire, mais a des taches blanches. Il arrive que la couleur orange soit visible sur certains poissons de cette catégorie. Mais il ne faut pas le confondre avec la carpe koï Hi Utsuri qui est de couleur noire aussi mais a plutôt des marques rouge et orange.

Les carpes koïs à couleur unique

La carpe Benigoi

C’est l’une des plus belles variétés de carpe koï à couleur unique. Elle ne présente aucune tache. Celle-ci est de couleur rouge.

La carpe Purachina

Elle est de couleur blanc métallique.

La carpe Yamabuki Ogon

Très beau poisson de couleur or.

Quelques caractéristiques de la carpe koï

La carpe koï est un poisson connu pour sa taille. En effet, sa taille est assez grande et elle est caractérisée par différentes couleurs. A l’origine, la carpe koï était rouge. Mais vu que c’est le résultat du croisement de différentes variétés de carpes, l’on voit aujourd’hui des carpes koïs de différentes couleurs. Ainsi donc, on distingue des carpes koïs jaune, blanche, Orange, brun, gris, or et même noire.

En dehors des multiples couleurs qui caractérisent la carpe koï, il faut noter que ce poisson est caractérisé par sa durée de vie. C’est ce qui intrigue d’ailleurs beaucoup de personnes. En effet, la carpe koï est reconnue pour être un poisson qui peut atteindre 35 ans d’âge avant de mourir. Eh oui, lorsque la carpe koï est dans son habitat naturel, et n’est pas sujet à être la proie d’autres poissons, elle peut survivre jusqu’à 35 ans. Quelle particularité ?

Une autre caractéristique de la carpe koï est sa longueur. Elle atteint parfois 120 cm de long et étant plus jeune, sa longueur minimale est de 8 cm. Notez également que la carpe koï dispose de barbillons situés non loin de ses lèvres. C’est même un des éléments qui permet de vite le distinguer parmi les poissons de son genre.

Pour finir avec les caractéristiques de ce poisson rare, notez que la carpe koï est un poisson hermaphrodite. Quand bien même il arrive que l’on distingue parfois le mâle de la femelle grâce à des signes distinctifs, la carpe koï a généralement les deux sexes.

Combien coûte une carpe koï ?

Lorsqu’ils sont jeunes ou petits, les carpes koïs peuvent coûter jusqu’à 1000 euros l’unité. Mais lorsqu’ils atteignent l’âge adulte, vous imaginez que le prix ne sera pas pareil. En effet, une carpe koï en forme, et bien longue (dépassant au moins les 50 cm) peut coûter jusqu’à 50000 euros. Oui vous ne voyez pas mal. 50 000 euros pour un seul poisson, c’est du lourd. Vous imaginez donc toute l’importance de ce poisson pour leur propriétaire ou collectionneur.

La cherté de ce poisson est certainement la cause de la rareté de sa consommation. En effet, malgré qu’il soit mangeable ou comestible, il est très rare de voir un plat de poisson à base de carpe koï. Beaucoup préfèrent l’avoir dans un aquarium ou un bassin. A voir aussi son espérance de vie, il est normal qu’on ne veuille pas le gaspiller en cuisine.

Que représente la carpe koï ?

En Asie où la carpe koï est plus fréquente, elle représente l’amour et la virilité. C’est un poisson très respecté en Chine, au Japon et au Vietnam. C’est l’un des poissons les plus répandus dans les bassins de jardin dans ces pays. En Europe et surtout en France, la carpe koï est considérée comme un animal domestique, ce qui donne le droit à qui en a les moyens de l’acheter et de l’avoir chez lui.

C’est un poisson qui représente la prestance. Rien qu’à voir comment il nage, on peut comprendre toute l’importance qui lui est accordée.

Que doit-on savoir concernant la carpe koï ?

Vous vous demandez avec toutes les informations que vous venez d’avoir sur la carpe koï est-ce qu’il y a encore à savoir ? La réponse est oui. Mais cela concerne ceux qui veulent bien se lancer dans l’élevage ou avoir la carpe koï à la maison. Pour lui permettre de se reproduire comme il le faut et de se sentir à son aise, il y a certaines conditions sur lesquelles il ne faudrait pas négocier.

Aquarium ou bassin ?

Une carpe koï ne peut survivre pendant longtemps dans un aquarium à moins que cet aquarium soit assez grand et profond. Par conséquent, il est beaucoup plus conseillé de le mettre dans un bassin pouvant contenir une quantité minimum d’eau de 5 m3.

De plus, ce bassin doit être installé à l’extérieur puisque la carpe koï aime les températures assez élevées.

Quelles sont les conditions que doivent remplir l’eau du bassin ?

Déjà, il faudrait que la température de l’eau soit à 26° C au maximum. Le ph de l’eau doit aussi être vérifié et ne doit pas aller en dessous de 7, ni au-delà de 8,5. Les quantités des sels minéraux tels que le nitrate, l’ammoniac, le calcium et autres doivent aussi être raisonnables. Un excès ou un manque risquerait de causer certains soucis sanitaires au poisson.

Comment nourrir la carpe koï ?

Comme mentionné plus haut, la carpe koï est herbivore. Elle ne mange donc que tout ce qui est herbe, larves et autres. Ainsi donc, pour la nourrir, vous pouvez lui donner tout ce que peut manger un poisson de bassin. Les nourritures pour poisson de bassin sont disponibles partout dans les magasins. Pour une bonne croissance, la carpe koï doit être nourri deux fois par jour.

Lorsque les carpes koïs sont nourries à la bonne température et correctement, elles prennent du poids facilement.

Quels sont les risques de maladie de la carpe koï ?

Comme tout être, la carpe koï est susceptible de chopper certaines maladies. Ces maladies peuvent être dues au mal entretien des bassins, ou à une mauvaise alimentation et ainsi de suite.

Comment savoir que la carpe est malade ?

Plusieurs signes montrent qu’une carpe koï n’est pas en forme. En effet, c’est un poisson qui aime manger. Si vous constatez que votre carpe koï ne mange plus comme d’habitude ou ne nage plus correctement, c’est qu’il y a certainement un souci. Si vous constatez en général que ses habitudes ont changé, alors, il vaut mieux se lancer dans la recherche de ce qui ne va pas.

Comme autre signe de maladie, on note le gonflement des yeux ou du ventre du poisson.

Les maladies qui attaquent les carpes koïs

Au nombre de ces nombreuses maladies attaquant les carpes koïs, il y a :

L’hydropisie

Cette maladie provoque une accumulation pas normale de liquide au niveau des tissus du poisson. Ceci provoque donc un gonflement exagéré de ce dernier. Appelée encore œdème cutané, l’hydropisie est une maladie qui atteint souvent les poissons d’eau douce ; et cela intervient lorsque la salinité de l’eau est trop basse.

La variole de la carpe

C’est une maladie virale qui attaque très rapidement les carpes. Quand bien même qu’elle ne se transmet pas à l’homme, les carpes peuvent très vite se contaminer entre elles. Dès l’apparition des symptômes, une mesure doit être prise en urgence. L’un des symptômes de cette maladie des carpes est l’apparition anormale de marque blanchâtre sur le corps des poissons. Parfois, ces marques virent à la couleur grise.

La costiose

C’est une maladie parasitaire fréquente chez les poissons. Dès que le parasite attaque le poisson, une espèce de voile laiteux très opaque commence par apparaître sur le corps de ce dernier. Et lorsque la maladie est à un stade élevé, le poisson commence à nager bizarrement, ou commence à produire du mucus de manière exagérée. C’est une maladie contagieuse.

Il existe beaucoup d’autres maladies parasitaires comme virales qui attaquent les carpes koïs. Mais heureusement qu’il y a aussi des traitements très efficaces pour combattre ces maladies.

Comment soigner une carpe koï ?

A tous maux, il existe forcément un remède. Pour soigner une carpe koï malade, il faut commencer par déterminer exactement de quoi souffre le poisson. Les symptômes et comportements inhabituels devraient aider à vite se situer sur la maladie. Mais au cas où vous n’en savez rien, faites appel à un spécialiste du domaine.

Une fois que la maladie dont souffre le poisson est déterminée, il faut lui administrer le traitement adéquat. En fonction du niveau de l’évolution de la maladie ou du type de maladie, les traitements varient. Il y en a même qui sont radicaux, au point où l’on est obligé de changer toute l’eau du bassin, ou d’isoler le ou les poissons malades au risque de perdre également les autres.

Comment maintenir en forme les carpes koïs ?

Eh bien, il n’y a pas de formule magique à prononcer si vous voulez maintenir vos carpes koïs en forme. Pour que votre investissement soit productif, il faut s’assurer de donner à manger comme il faut aux poissons. Il faut veiller à ce que l’eau du bassin soit bien entretenue et nettoyée régulièrement. Il faut aussi éviter au maximum le stress aux poissons en veillant à ce que les températures et quantités de minéraux soient à la normale. Il ne faut pas négliger les filtres. Les maladies bactériennes peuvent venir du non-entretien de ces derniers. Il est donc important de veiller à l’entretien régulier aussi des filtres du bassin.

Pensez à nourrir les carpes koïs avec des repas adéquats. Leur donner par moments des compléments, aide aussi leur organisme à mieux résister aux attaques des corps étrangers.

Lorsque vous ressentez une anomalie, il ne faut pas attendre longtemps avant de réagir.

close

Ne manquez pas nos astuces & conseils gratuits !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.