Les bassins de jardin sont à la fois décorations mais aussi une participation aux innombrables actions de conservation et de protection de l’environnement, très chères à nos yeux actuellement. Nécessitant de nombreuses et méticuleuses installations, ces bassins provoquent parfois des engouements sans préalables aux propriétaires, qui voient en eux une image positive de leurs existences et de leurs participations à la vie d’autrui.

Pourquoi installer une pompe à air ou bulleur dans un étang?

L’installation de ces bassins de jardin devra toujours être accompagnée d’une pompe à air. Pour le bien des animaux y vivant, l’aération d’un bassin est le point focal ou essentiel, et qui devrait aussi le point de repère de toutes les actions tournant autour. Les pompes à air permettent de maintenir l’équilibre naturel du bassin (améliorer le cycle de l’azote), et améliorent l’oxygénation, indispensable à la vie aquatique, assurant la normalisation des activités dans ces milieux. En augmentant l’oxygénation dans un bassin, on accélère la décomposition de la matière organique et le travail des bactéries pour étang. Côté visuel, tout le monde, même depuis sa plus tendre enfance aime regarder les bulles d’eau qui montent et se répandent à la surface, sans se demander, d’où ils proviennent, quels sont leurs utilités, et comment font-ils leurs apparitions.

Rôle d’une pompe à air dans un bassin de jardin

Les pompes à air permettent d’assurer l’équilibre naturel du bassin. Elles améliorent l’oxygénation du bassin, indispensable à la vie aquatique. Les petites bulles montantes sont également très agréables à regarder. L’installation d’une pompe à air dans le bassin de jardin est certes très couteux, mais s’avèrent nécessaires quant aux besoins de ces occupants. L’été, la pompe évitera toujours le manque d’oxygène, les fortes chaleurs occasionnant dans le milieu terrestres des essoufflements, des canicules éliminant les brises de vents apportant cet oxygène cher aux êtres vivants. Spécifiquement dans le milieu aquatique, l’été est aussi très ressenti et cela aboutit aux manques et à une raréfaction d’oxygène qu’on doit remédier avec la mise en marche de la pompe à air.

Période importante pour l’oxygénation du bassin

Au cours de l’hiver, les glaces sont à éviter, bon nombre de nos petits êtres vivants dans le bassin de jardin ne supportant pas les très basses températures. Ils sont très sensibles et la présence d’une pompe à air devra permettre des échanges gazeux, évitant ainsi la prise de glace du bassin. Dans l’eau, il y a toujours la présence des gazs nocifs, qui en hiver doivent se dégager de par les trous provoqués par les bulles d’airs dans la glace. Si on ne procède pas à l’utilisation de la pompe à air, les poissons du bassin ne pourront pas résister et on aura une mortalité certaine de ces poissons et des autres êtres vivants comme les amphibiens.

Pendant l’été, des apports d’oxygène peuvent être utiles pour ces poissons et des pompes à air avec même des diffuseurs s’avèreront utiles. En plus, si vous faites des élevages d’esturgeon ou d’ide mélanote, ces poissons ont besoins d’une forte oxygénation. Ils meurent souvent en plein été quand le taux d’oxygène dans l’eau diminue. L’eau contient moins d’oxygène que l’air et plus l’eau est chaude, moins elle contient d’oxygène. La pression atmosphérique influe également sur la teneur en oxygène. En période d’orage, la pression atmosphérique baisse, ce qui peut faire chuter le taux d’oxygène disponible dans l’eau.

Avant d’installer votre pompe à air pour étang

Il faudrait tout de même faire attention à l’installation adaptée car l’oxygène devra être diffusé dans tout le bassin, en surface comme en profondeur, c’est pourquoi on installe nécessairement un bulleur de bassin adapté avec la pompe à air. Demandez l’avis d’un spécialiste pour choisir les diffuseurs adaptés à votre pompe à air. Si par exemple votre pompe à air débite 40L/M, il faudra systématiquement que les diffuseurs avalent ensemble les 40L/M pour ne pas faire souffrir votre système d’aération pour étang;

D’autres facteurs qui nous obligent à installer une pompe à air dans un bassin de jardin, ce sont les facteurs physiologique et climatique. La quantité de déchets organiques nécessitent la présence des bactéries qui seront chargés de les détruire, phénomènes naturelles et scientifiques. Ces bactéries consomment beaucoup d’oxygènes et le manque d’oxygène influeront sur la propreté du bassin sur ce plan. C’est comme dans une station d’épuration ou une citerne à eau de pluie, si les bactéries manquent d’oxygène, elles travaillent moins bien, éliminent moins la matière organique (problème de boues, d’odeurs, …).

Plus la température augmente, plus la diminution de la capacité de l’eau à retenir l’oxygène diminue. Cette détérioration des molécules d’eau combine avec la diminution de la rétention des molécules d’oxygène. En plus, comme tout être vivant, les poissons consomment plus d’oxygène en période chaude, aboutissant à des consommations des plus élevés au cours de l’été.

La pression atmosphérique et votre bassin de jardin

La pression atmosphérique aussi joue un rôle important dans la vie aquatique. Dans un bassin de jardin, avec sa dimension plus ou moins réduite, selon les cas, cela sera vérifiable et d’une sensibilité pointue. Une basse pression atmosphérique se fera ressentir, provoquant une teneur en oxygène très basse aussi, et qui influencera spécifiquement sur la difficulté des êtres vivants dans le bassin à se procurer de l’oxygène et ainsi à respirer.
Phénomène naturelle aussi la photosynthèse effectué par la présence des plantes aquatiques ou terrestres qui produisent de l’oxygène le jour, mais la nuit, on ne doit pas oublier qu’elles projettent du gaz carbonique. On est souvent étonné de constater la présence de poissons morts le matin sans trop se soucier de leurs besoins en oxygènes la nuit.

Un bassin de jardin devra avoir un taux en oxygène entre 6 et 7 mg /litre. Avec les poissons et autres qui vivront dans le bassin, comment peut-on assurer cette oxygénation et comment équilibrer les besoins divers du milieu ? L’oxygène est la denrée utile et très difficile à trouver pour eux, en ne pas oubliant qu’un bassin est un milieu conçu par nous, humain, contrairement aux bassins naturels déjà pourvu de tous les ingrédients vitaux nécessaires aux occupants du milieu. C’est donc à nous, concepteur d’habitation pour ces poissons qui devrait y remédier pour leur donner ces besoins. Les pompes à airs sont très utiles si on veut maintenir un bassin de jardin en état de « maison habitable » pour nos poissons et autres amphibiens y résidant.

Un bassin de jardin, quoique bien installé, doit toujours avoir une pompe à air qui sera aussi fonctionnelle, non pas occasionnellement mais surtout utilisé avec parcimonie, avec justesse et avec précision. En agissant comme décoration, la propreté d’un bassin passe par une bonne oxygénation et une bonne répartition des bulles d’air. Cette oxygénation doit être équilibrée le jour comme la nuit, car les êtres vivants ont des consommations d’oxygènes spécifiques selon les cas. Par exemple, les plantes oxygénantes apportent de l’oxygène en journée, mais font le phénomène inverse la nuit. On peut se retrouver en matinée, avec un taux d’oxygène relativement bas dans un bassin de jardin.

En agissant comme permettant un lieu d’habitation pour des espèces vivantes, en tant que protecteur de l’environnement et de l’écologie, en créant un bassin artificiel, on devrait rétablir toujours et équilibrer le milieu où ces êtres vivants doivent vivre. La présence d’un bassin de jardin donne une image de protection et d’humanité, et les efforts qu’on doit y mettre et surtout la mise à disposition de tout ce qui va permettre aux occupants de mieux vivre et de donner le maximum de sûreté pour eux en leurs donnant l’oxygène, denrée rare quelquefois mais faiseur de vie et de bien-être pour tout ce qui l’entoure et y vivent.

Quand faut-il utiliser sa pompe à air?

Les pompes à air s’utilisent toute l’année dans un bassin de jardin. En hiver, les bulles d’air (à condition d’être adaptée au bassin) permettent de laisser un trou dans la glace, permettant ainsi aux gaz nocifs de s’échapper. Les gaz nocifs, lorsqu’ils sont emprisonnés sous la couche de glace, sont d’ailleurs la première cause de mortalité des poissons et des amphibiens pendant les mois d’hiver. Une ouverture dans la glace permet d’éviter ce problème. En hiver, les diffuseurs d’air doivent être placés à 30-40 cm sous la surface de l’eau. Ils ne doivent pas être installés trop profondément pour éviter que les couches inférieures de l’eau (les plus chaudes par temps froid) ne se mélangent aux couches supérieures. Vous garderez ainsi un trou dans la glace, même en cas de gel intense. Les gaz pourront ainsi toujours s’échapper du bassin.

Ou placer ma pompe à air?

La pompe à air est posée aux abords du bassin (surtout pas dans l’eau), de préférence sous un arbre. Les pompes à air de qualité peuvent en général être exposée à la pluie. La pompe doit normalement être installée au-dessus du niveau de l’eau pour éviter un effet syphon lors de l’arrêt de la pompe (panne d’électricité). Si ce n’est pas possible, il suffit de placer une valve anti-retour dans le tuyau d’air et de constituer une boucle avec le tuyau. Le diffuseur d’air est raccordé à l’extrémité du tuyau pour être placé dans l’eau.

Vous avez une question sur votre pompe à air? Contactez-nous. 

close

Recevez gratuitement nos conseils pour votre bassin

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.