Comment analyser l’eau d’un étang, d’un bassin de jardin ou d’un plan d’eau? Pour analyser l’eau d’un plan, nous vous recommandons l’utilisation d’une mallette ou de stick qui vont permettre de tester plusieurs paramètres.

Une bonne qualité d’eau est indispensable pour la bonne vie des poissons. Elle est l’élément qui permet de garder des poissons en bonne santé : respirer, se nourrir, se reproduire.

Comment analyser l’eau?

Pour analyser l’eau, nous recommandons de prélever un échantillon d’eau à minimum de 20CM de profondeur pour éviter de capturer des eaux de surface (pluie). Il est également recommandé d’utiliser un récipient qui n’aura pas contenu d’eau pétillante ou de soda pour éviter des valeurs incorrectes de pH.

  • Prélever un échantillon de 20CL à 20CM minimum de profondeur
  • Eviter un récipient qui a contenu des poissons gazeuses

Une eau d’étang contient deux groupes de substances, les substances dissoutes (gaz, minéraux, composés organiques), ce qui dans notre cas nous intéresse dans un premier temps ; et les particules en suspensions (vivantes et non vivantes). Une eau peut du coup contenir des minéraux comme du limon ou de l’argile.

Dans les particules en suspension vivante, on peut retrouver du phytoplancton (plantes) et du zooplancton (animaux). L’objectif de réaliser une analyse d’eau et de garder une bonne composition de l’eau.

Pourquoi analyser l’eau d’un étang?

Une mauvaise qualité d’eau peut affecter la santé de vos poissons et les bien-être des organismes aquatiques présents dans votre bassin. Une mauvaise qualité d’eau peut être la cause de stress et de maladie dans un bassin.

Combien de fois analyser l’eau par an?

Nous conseillons généralement deux analyses d’eau par an sauf si vous rencontrez des difficultés avec votre bassin : algues, surplus de vase, mousses, …

Quels sont les paramètres qu’il faut tester?

Nous vous recommandons de tester les nitrites, l’ammoniac, les nitrates, le pH et d’autres paramètres qui peuvent “jouer” sur la qualité d’eau de votre étang.

  • Analyse PH (acidité de l’eau) : entre 7.5 & 8
  • Analyse du GH (dureté totale) : 8.3ppm à 25°
  • Analyse du KH (dureté carbonatée) : visé 0,00PPM (max 0.25)
  • Analyse N02 (nitrites)
  • Analyse N03 (nitrates) : 20 à 60PPM
  • Teneur en oxygène dissous

Une bonne qualité d’eau optimale est une base indispensable dans un bassin. En effet, une eau bénéficiant d’un équilibre parfait vous permet d’avoir des poissons en bonne santé, mais également des plantes vigoureuses.

Mais il faut savoir que la qualité de l’eau dépend de différents facteurs externes et internes. Par exemple, la pluie aura une influence sur la composition de votre plan d’eau, car cette dernière aura tendance à acidifier votre bassin. Mais ce ne sont pas les seuls éléments extérieurs ayant une influence. C’est également le cas avec les poussières, les feuilles ou les différents déchets amenés par le vent. N’oubliez pas non plus d’inclure les éléments internes comme les restes de plantes ou les excréments des poissons.

Les éléments essentiels à prendre en considération dans l’analyse d’un bassin

  • Les nitrites.
  • Le KH ou la dureté carbonatée.
  • Le GH ou la dureté totale.
  • Le taux d’acidité de l’eau ou le pH. Privilégiez un pH entre 7 et 8, car la majorité des poissons d’eau douce et des plantes s’épanouissent dans un tel environnement. Si le pH de l’eau dépasse l’indice de 8, vous risquez de voir l’apparition de composés toxiques.
  • Si jamais vous constatez certaines anomalies dans votre bassin, vous pouvez également mesurer le taux de phosphate, ainsi que la concentration d’ammoniac.

Les raisons d’effectuer une analyse de l’eau

Si la qualité de l’eau n’est pas au rendez-vous, alors elle devient nocive pour les amphibiens, les plantes et les poissons de votre bassin. Ce déséquilibre entraîne également l’apparition d’algues filamenteuses ou encore la présence d’une eau verte. Mais sachez qu’une fois que vous avez réussi à atteindre le bon équilibre pour votre plan d’eau, il reste stable sauf si vous avez une quantité de poissons trop importante ou si des éléments extérieurs viennent perturber votre équilibre.

Comment effectuer une analyse de la qualité de l’eau ?

À vrai dire, il existe différents kits valises d’analyses pour tester la qualité de l’eau dans un bassin. Il est donc préférable d’investir dans une valise kit reconnue pour sa fiabilité, ce qui vous permettra de tester les principaux paramètres de l’eau. Ainsi, vous savez quels sont les éléments négatifs et ensuite vous allez pouvoir appliquer des actions correctives.

Étant donné que la qualité de l’eau reste influencée par différents éléments, il est fortement conseillé de procéder à une analyse une fois par mois. Si vous n’en avez pas la possibilité, privilégiez un contrôle à chaque changement de saison. C’est une excellente façon de vous assurer du bon équilibre de l’eau dans votre étang.

Concernant les différents tests, vous avez 4 possibilités distinctes :

  • La première solution consiste à vous orienter vers l’utilisation des tests en bandelettes. Très simples à utiliser et peu coûteux, ils vous permettent de savoir si la qualité de l’eau est au rendez-vous. Cependant, le niveau de précision n’est pas toujours au rendez-vous et vous manquez d’informations complémentaires en cas d’anomalie.
  • La deuxième possibilité consiste à porter votre dévolu sur des tests colorimétriques. Ils fonctionnent à base de réactifs chimiques et pour plus de facilité dans les manipulations, les tests sont directement accompagnés avec une éprouvette. Le test reste particulièrement fiable et séduit un très grand nombre de passionnés.
  • Enfin, vous pouvez utiliser directement des testeurs électroniques. L’inconvénient majeur repose sur leur coût plus important que les tests en bandelettes ou les tests colorimétriques. Mais lorsque vous avez besoin d’une analyse fine et journalière, l’investissement est alors avantageux.
  • La quatrième solution reste différente des trois précédentes. Elle consiste à utiliser un kit d’analyse se présentant sous la forme d’un coffret. Un pot sera alors utilisé et servira d’échantillon. Ensuite, vous renvoyez directement cet échantillon auprès d’une société spécialisée qui vous fournira un rapport détaillé avec en accompagnement d’éventuelles corrections à effectuer.

La bonne méthodologie pour une analyse précise

Afin de réaliser un échantillon d’eau dans les meilleures conditions, il est préférable de le faire à une vingtaine de centimètres de profondeur. Cette distance est nécessaire pour éviter de capter les eaux de surface, pouvant entraîner des résultats faussés à cause de la pluie. Concernant le récipient, il est conseillé que celui-ci soit le plus stérile possible et qu’il n’est jamais eu de contact avec du soda ou de l’eau pétillante.

La possibilité d’agir pour améliorer la qualité de l’eau

Une fois que vous avez réalisé votre mesure, vous devez vérifier les paramètres que vous avez obtenus pour apporter certains correctifs. Même si vous n’êtes pas un spécialiste pour l’interprétation des différents paramètres, les valises d’analyses vous guident dans l’interprétation des résultats.

Par exemple, si vous avez un pH inapproprié, vous avez la possibilité d’utiliser des produits spécifiques permettant d’agir sur l’acidité du bassin. Rien de mieux que de s’orienter directement vers une boutique spécialisée pour utiliser les bons produits.

Si vous avez besoin d’augmenter le GH, il existe une fois de plus des produits appropriés et qui ont directement été testés en laboratoire. Avec un GH élevé, vous avez un meilleur contrôle du taux de phosphate. Néanmoins, ce taux doit rester cohérent par rapport à la teneur de votre bassin.

Même constat lorsque vous avez besoin d’augmenter le KH.

Comment procéder en cas de concentration de nitrites ou d’ammoniac ?

Si vous constatez cette anomalie, c’est certainement que votre bassin rencontre un souci dans le cycle de l’azote. En cas de changement brutal d’eau, ce phénomène explique parfaitement un problème de concentration d’ammoniac ou de nitrate. C’est d’ailleurs la première cause de cette anomalie. Rassurez-vous, il existe une solution très simple. Vous devez ensemencer votre système de filtration de bactéries afin de relancer le cycle de l’azote. En parallèle, n’oubliez pas de diminuer la quantité de nourriture.

Si jamais les concentrations d’ammoniaque ou de nitrates sont trop conséquentes, n’oubliez pas d’utiliser de la zéolithe. Cependant, sachez que son utilisation est incompatible en cas de présence de sel dans l’eau.

close

Recevez gratuitement nos conseils pour votre bassin

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.