Comment faire pousser un nénuphar ?

Si vous envisagez de faire pousser des nénuphars dans votre étang ou dans votre bassin, sachez qu’il existe différents éléments à respecter. Mais n’oubliez pas de prendre en considération que c’est une plante vivace. De ce fait, le nénuphar pousse à partir de ses rhizomes.

Comment faire pour planter un nénuphar ?

Le nénuphar est une plante particulièrement appréciée, car c’est un élément décoratif grâce à ses feuilles rondes de grandes dimensions. Mais c’est également un excellent décor pour abriter vos poissons.

Alors si vous souhaitez obtenir de beaux nénuphars, il faudra le faire en adéquation avec votre environnement et avec le climat.

Si vous privilégiez des nénuphars rustiques, vous n’avez pas de contraintes à l’utiliser en extérieur pendant la période hivernale. Étant donné qu’il existe différentes espèces, il est important de respecter les informations essentielles pour que la culture se fasse dans les meilleures conditions, c’est-à-dire en prenant en compte un ensemble de paramètres.

Choisissez systématiquement un nénuphar correspondant à votre étang

Avant de vous intéresser à la plantation en elle-même, commencez par définir les différents paramètres de votre point d’eau et la taille de celui-ci. Ce sont ces premiers éléments qui vous permettront de vous orienter vers les actions et les traitements que vous devez accomplir pour planter des nénuphars.

Donc, vous devez vous assurer que vous disposez d’une profondeur suffisante pour pouvoir planter le rhizome.

Définissez l’emplacement le plus approprié pour pouvoir planter les nénuphars

Bien évidemment, il ne s’agit pas de planter les nénuphars n’importe comment, mais plutôt de réfléchir à l’endroit le plus approprié. La plantation peut se faire en plein soleil, à condition de respecter une durée d’ensoleillement compris entre six et sept heures par jour.

Si vous avez cette luminosité sur votre bassin, vous serez en mesure d’obtenir une floraison maximale. Mais prenez également en considération la végétation aux alentours. De cette manière, vous harmonisez les couleurs des végétaux sur votre bassin et vous adaptez les époques de floraison avec les autres espèces.

Choisir le bon substrat et le bon contenant

Une terre argileuse reste incontestablement le meilleur choix pour planter un nénuphar. Par ailleurs, l’eau argileuse présente l’avantage de ne pas venir troubler l’eau de votre bassin. Cela s’explique tout simplement par le fait que la terre est plus lourde.

Si vous avez introduit des poissons dans votre bassin, il est recommandé d’utiliser des galets à la surface. Vous n’aurez donc pas le risque de voir les poissons venir fouiller dans la terre. En complément, évitez d’effectuer la plantation de votre nénuphar dans un substrat trop riche.

Un jeune nénuphar aura besoin d’une eau stable et donc il ne faudra pas hésiter à le planter dans le fond de votre mare, car c’est un endroit dans lequel l’eau reste constante tout au long de l’année.

Les règles à respecter pour planter un nénuphar

De manière classique, le rhizome se positionne en oblique au niveau de la terre. En effet, ce dernier possède des fleurs, des racines et des feuilles. C’est à l’extrémité du rhizome que vous trouverez le bourgeon principal et en période de floraison il donnera des fleurs et des feuilles.

Par conséquent, lorsque vous plantez votre nénuphar, il ne faut aucunement que ce dernier ne soit recouvert. De cette manière, vous privilégiez les échanges d’oxygène et vous permettez à votre nénuphar de respirer correctement. Avant même la plantation, il est important d’arroser la plante et c’est un exercice à ne surtout pas négliger si vous souhaitez que le nénuphar se développe dans les meilleures conditions.

En complément, vous pouvez également utiliser de l’engrais avec des pastilles spécifiques que vous introduisez dans le fond du conteneur.

Ne négligez pas les étapes d’entretien

Pour faire simple, il existe deux méthodes distinctes pour entretenir votre nénuphar. Si vous remarquez que ce dernier ne pousse pas à la vitesse espérée ou ne fleurit pas, n’hésitez pas à investir dans des pastilles d’engrais. Il s’agit d’une méthode de fertilisation particulièrement efficace que vous renouvelez chaque année. De cette manière, vous concentrez l’engrais dans la terre en évitant que celui-ci ne se disperse dans l’eau.

La deuxième possibilité consiste à effectuer la division des rhizomes. Cette opération s’effectue chaque trimestre. Lorsque vous avez planté votre nénuphar dans un conteneur, il est important de vous attarder sur une opération de division des rhizomes dans le but de les rejuvéniliser.

Cette action s’effectuera uniquement lorsque vous voyez l’émergence des feuilles au niveau de l’eau. Concernant la division du rhizome, vous devez vous munir d’un couteau correctement aiguisé afin de le couper sur une distance entre 5 et 7 cm.

Cependant, si le rhizome est mort ou s’il n’a pas de collet, inutile de faire sa division, mais retirez-le simplement.

Protégez votre nénuphar des insectes

Vous le savez sans doute, les insectes peuvent constituer une nuisance pour vos plantes. Or, les nénuphars sont particulièrement sensibles à ce phénomène.

Vous devez donc vous méfier du puceron noir qui apparaît généralement à la fin de la période printanière. Mais également de la pyrale du nénuphar, c’est-à-dire une chenille de couleur jaunâtre. L’insecte reste particulièrement nuisible, car il sectionne les feuilles de votre végétal.

Pour éviter ces nuisances, utilisez des produits phytosanitaires en suivant minutieusement les indications prescrites. Vous pouvez également repousser les pucerons et les chenilles en utilisant la bactérie Bacillus thuringiensis.

Comme vous le voyez, faire pousser un nénuphar implique de respecter certaines précautions et d’adapter sa plantation par rapport à votre environnement et à l’état du bassin.

close

Recevez gratuitement nos conseils pour votre bassin

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.