Vous vous demandez comment protéger votre jardin ou votre piscine d’un sinistre. Comment protéger votre bassin de gros dégâts qui pourraient être occasionné par une tempête? Imaginez un arbre qui tombe directement dans votre bassin et qui endommage votre système de filtration et la structure de votre bassin. Ce sinistre s’élèvera surement à plusieurs milliers d’euros (en fonction de la taille du plan d’eau).

Les propriétaires de maisons ont tendance à exclure de leur assurance habitation la couverture de leurs aménagements extérieurs comme les jardins, piscines ou bassins. Or, même si ces installations permettent de passer de bons moments, elles sont fragiles et peuvent aussi subir des dommages. Elles doivent également faire l’objet de couvertures spécifiques. Cependant, sachez qu’une telle action sous-entend des frais à débourser. Alors, combien vaut une assurance pour ces espaces extérieurs ? Le point est fait ici.

L’assurance pour jardin

Parmi les aménagements extérieurs qu’il est possible de retrouver dans une maison, le jardin fait partie des principaux. Cependant, souscrire à une assurance pour couvrir les dommages que pourraient causer ou subir cet espace n’est pas obligatoire. Néanmoins, cela est recommandé, et ce pour plusieurs raisons.

Assurance pour son jardin : pourquoi y souscrire ?

Comme toute assurance, une couverture pour votre jardin vous protège pour les sinistres contre lesquels vous vous êtes préservés. En réalité, sachez que même si vous entretenez régulièrement votre jardin, ce dernier devient avec le temps un espace fragile. Le moindre dégât peut donc engendrer des dépenses auxquelles vous n’êtes pas nécessairement préparés.

De plus, votre jardin est guetté par divers risques qui peuvent également exiger des réparations. C’est le cas des actes de vandalisme, de vol ou de dommages causés aux tiers (par exemple, la branche d’un arbre de votre jardin qui tombe sur un tiers). Mais le véritable danger auquel est exposé votre jardin et qui ne doit d’ailleurs pas être négligé concerne les aléas climatiques et les intempéries. En effet, une tornade, une inondation ou un gel peuvent causer des dégâts au niveau de votre jardin, exigeant ainsi des réparations. Celles-ci sont généralement onéreuses.

Or, avec une assurance pour votre jardin, ces divers frais peuvent être pris en charge. Ce qui vous permet d’être allégé.

Contrat d’assurance pour son jardin : comment y souscrire ?

Pour souscrire à une assurance pour votre jardin, vous avez deux options à votre portée. Soyez-vous pouvez ajouter une garantie optionnelle pour le jardin à votre contrat d’assurance habitation. Mais généralement dans ce cas, la couverture ne concerne que certains dommages. Vous devez donc au préalable vous assurer que ces derniers répondent à vos besoins avant de donner votre accord pour la souscription.

Cependant, si vous recherchez une plus large couverture, le mieux est de préférer la seconde option. Il s’agit de souscrire à une formule d’assurance pour votre jardin. Avec une telle solution, la liste des dommages susceptibles d’être pris en charge au niveau de votre jardin est plus importante. Vous pourriez même obtenir des indemnisations pour les dommages qu’ont subi les équipements présents dans votre jardin.

Précisons cependant que cette formule inclut généralement les couvertures proposées au niveau de la garantie optionnelle. Par ailleurs, sachez que pour souscrire à une assurance pour votre jardin, vous devez vous rapprocher d’un assureur. Une fois la souscription faite, le contrat d’assurance prend effet. Ainsi, en cas de survenance de l’un des dommages pour lesquels vous vous êtes préservés, l’assureur vous accordera une indemnisation.

Quelles sont les couvertures proposées par une garantie jardin ?

Il sera difficile de donner avec précision toutes les couvertures qu’offre une garantie jardin, car celles-ci varient d’un assureur à un autre. Néanmoins, il y en a quelques-unes que vous pourrez retrouver auprès de la majorité des compagnies d’assurance. C’est le cas :

Des garanties optionnelles

Comme expliqué plus haut, les garanties optionnelles sont raccordées à l’assurance habitation. Elles sont destinées à prendre en charge toutes sortes de dommages concernant un bien de votre jardin. Ainsi, il vous est possible de souscrire à une garantie optionnelle pour un mobilier, un tracteur, les arbres ou juste la pelouse de votre jardin.

De la garantie espaces verts

Contrairement à une garantie optionnelle, celle relative aux espaces verts propose une plus large couverture, car il s’agit d’une formule d’assurance jardin. Cependant, comme l’indique son nom, la couverture que propose cette garantie ne concerne que la végétation de votre jardin. C’est l’exemple des clôtures végétales, des arbres, des fleurs et autres végétaux. Une telle garantie peut vous être bénéfique si vous accordez un certain intérêt à la végétation de votre jardin.

La garantie jardin renforcée

Tout comme l’assurance espaces verts, la garantie jardin renforcée est une formule d’assurance pour jardin. Par conséquent, elle propose une couverture complète. Mais contrairement à la précédente formule, la garantie jardin renforcée est plus connue. Cela est dû aux différentes protections qu’elle propose. Cette formule propose en effet une couverture non seulement pour les espaces verts mais aussi pour tous les équipements que vous avez installés dans votre jardin. Ces derniers désignent par exemple une pergola, un escalier ou un dispositif d’éclairage. Par ailleurs, précisons qu’auprès de certains assureurs, la garantie jardin renforcée porte la dénomination de garantie coin jardin ou garantie côté jardin.

Quel est le montant d’une assurance pour le jardin ?

Ici, il est complexe de donner avec exactitude le coût d’une assurance pour jardin, car ce montant varie en fonction de la compagnie d’assurance. Sachez toutefois que ce que vous aurez à débourser est insignifiant comparativement à ce que vous allez dépenser en cas de dommages. Pour vous donner une idée de la tendance du marché, sachez qu’un assureur peut vous indemniser à une hauteur de 1500 euros pour un mobilier de jardin si vous épargnez par mois un supplément de 2 euros.

Comment bénéficier des couvertures d’une assurance jardin ?

Pour bénéficier des couvertures d’une assurance jardin, il faudrait d’abord que le dommage inclus dans la garantie survienne. Ainsi, si le sinistre survient, vous devez le déclarer à votre compagnie d’assurance.

Il existe à ce propos plusieurs moyens de le faire. Vous pouvez envoyer à votre assureur un courrier recommandé avec accusé de réception comportant toutes les pièces requises. Outre cela, vous pouvez également déclarer le sinistre en ligne ou vous allez tout simplement au siège de la compagnie d’assurance. Précisons par ailleurs que pour les actes de vandalisme et les vols, le délai maximum pour effectuer la déclaration est de 2 jours ouvrés après la découverte du dommage. Mais pour tous les autres dommages, le délai passe à 5 jours ouvrés.

Après ces démarches, la compagnie d’assurance pourra vous indemniser. Toutefois, retenez que pour limiter les dommages au niveau de votre jardin, vous devez mettre en place des mesures de précaution.

L’assurance pour piscine ou bassin

Tout comme le jardin, votre bassin ou piscine font partie des principaux aménagements extérieurs de votre logement. Malgré les atouts qu’offrent ces espaces, ils peuvent être sujets à des dommages ou en causer à des tiers. C’est ce pourquoi il est conseillé de souscrire à une assurance pour votre piscine même si cela n’est pas obligatoire. Mais ces raisons ne s’arrêtent pas à ce niveau.

Pour quels motifs contracter une assurance pour piscine ou bassin ?

Une piscine ou un bassin est sujet à de nombreux risques. Mais le principal danger concerne les accidents de personnes comme les noyades ou les chutes dans le bassin. Lorsque de tels risques surviennent malgré tous les dispositifs de sécurité que vous auriez installés, vous êtes couverts par la garantie responsabilité civile incluse dans le contrat d’assurance habitation. Vous n’avez donc dans ce cas pas à modifier les termes du contrat. Mais il y a certains dommages qui peuvent vous contraindre à le faire. C’est l’exemple des actes de vandalisme, de vol, d’incendie ou de dégradation que subissent votre piscine et tout ce qui y est lié. Face à de tels risques, vous devez au préalable souscrire à des garanties optionnelles ou des formules d’assurance afin d’être indemnisés.

Quelles sont les couvertures proposées par un contrat d’assurance piscine ou bassin ?

Il est vrai qu’au niveau de votre piscine ou bassin, des accidents peuvent survenir. Mais ceux-ci ne sont pas pris en charge par l’assurance piscine. C’est plutôt la garantie responsabilité civile contenue naturellement dans votre contrat d’assurance habitation qui prend en charge les dégâts.

Mais sachez que l’assureur vous indemnisera si et seulement si vous avez installé des dispositifs de sécurité pour votre piscine. Il s’agit par exemple d’un abri de piscine, d’une barrière de sécurité ou d’une alarme de piscine. Si vous n’avez installé aucun de ces équipements, c’est vous qui allez supporter les réparations liées aux accidents de piscine. De plus, vous serez exposés à une amende de 45000 euros.

Ainsi, une assurance pour votre piscine ou bassin ne couvre que les autres dommages causés à votre piscine, ses équipements ou tout élément qui est nécessaire à son fonctionnement. Ces dégâts peuvent être l’œuvre d’actes vandalisme, de vols, des incendies ou tempêtes.

Comment bénéficier des couvertures d’une assurance pour sa piscine ou son bassin ?

Pour être couvert par une assurance pour piscine ou bassin, un certain nombre de conditions doivent être au préalable réunies.

Tout d’abord, vous devez souscrire à ladite assurance. A ce propos, sachez que les garanties de couverture sont souscrites en extension ou en option à votre contrat d’assurance habitation. Ensuite, le dommage pour lequel vous désirez être indemnisé doit être inclus dans le contrat d’assurance pour piscine. De plus, votre piscine ou bassin doit posséder un dispositif de sécurité. Dans le cas contraire, l’assureur peut refuser de vous indemniser.

Par ailleurs, sachez que pour accorder une couverture à l’assuré, les compagnies d’assurance prennent en compte l’emplacement de la piscine. Pour certaines de ces structures, une piscine érigée dans le jardin ne fait pas partie intégrante de l’habitat.  Rapprochez-vous donc de votre assureur pour savoir quel doit être l’emplacement idéal de votre piscine ou bassin pour bénéficier d’une indemnisation. Si ces conditions sont réunies, vous devez enfin déclarer le sinistre survenu à votre assureur. Vous possédez un délai de 5 jours ouvrés après la découverte du dégât pour effectuer cette formalité.

Cependant, sachez que cette démarche doit être accompagnée de la fourniture de pièces justificatives. Celles-ci incluent obligatoirement les photos des dommages. Concernant par ailleurs les modalités pour effectuer la déclaration, consultez votre contrat d’assurance ou rapprochez-vous de votre assureur. Ce n’est qu’après tout cela que l’assureur fera le nécessaire pour vous dédommager.

Qu’en est-il des couvertures d’assurance pour les piscines gonflables ?

Auprès des compagnies d’assurance, il est fréquent d’être confronté à des exclusions de couverture d’assurance pour une piscine. Cette expression désigne toute situation où un dommage ne peut être pris en charge. C’est le cas des dégâts susceptibles d’intervenir lorsque vous êtes propriétaire de piscine ou bassin gonflable. Dans une telle situation, les assureurs ne proposent pas de couvertures. Cela est dû au fait qu’avec les piscines gonflables, les coûts et les risques ne sont pas les mêmes que ceux enregistrés au niveau des autres types de piscines.

Par ailleurs, sachez qu’au niveau de votre contrat d’assurance pour piscine ou bassin, vous pouvez également faire l’objet de nombreuses exclusions. Par exemple, lorsque votre bijou glisse dans une canalisation de la piscine, vous ne serez pas indemnisés. Il en est de même lorsque le poids de la neige endommage la bâche qui couvre votre piscine. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises plus tard, prenez en amont connaissance de toutes les exclusions au niveau de votre contrat d’assurance piscine ou bassin avant de souscrire.

Combien vaut une assurance pour piscine ou bassin ?

Maintenant que vous en savez plus sur l’assurance pour piscine ou bassin, vous pouvez songer à sa souscription. Mais comme vous devez sûrement déjà le savoir, il vous faudra épargner une somme supplémentaire à la fin de chaque mois afin de bénéficier plus tard d’une indemnisation. A ce propos, retenez qu’il n’y a pas de montant fixe, car le coût de l’assurance dépend de plusieurs facteurs. Toutefois, nous pouvons vous donner un aperçu du montant que vous aurez à débourser. Ainsi, pour obtenir une réparation de 25000 euros pour des dommages au niveau de votre piscine et de ses équipements, vous devez dépenser par mois 5 euros. Par ailleurs, retenez que pour bénéficier du meilleur coût pour l’assurance de votre piscine, bassin ou jardin, vous pouvez comparer les tarifs de plusieurs compagnies d’assurance. Pour effectuer avec facilité, rapidité et gratuitement cette tâche, vous pouvez faire usage des comparateurs d’assurances.

close

Ne manquez pas nos astuces & conseils gratuits !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.