Vous vous demandez comment protéger votre piscine d’un sinistre. Comment protéger votre bassin de gros dégâts qui pourraient être occasionné par une tempête? Quelle assurance pour ma piscine? Imaginez un arbre qui tombe directement dans votre piscine et qui endommage votre système de filtration et la structure de votre piscine, un sinistre est vite arrivé. Ce sinistre s’élèvera surement à plusieurs milliers d’euros (en fonction de la taille de la piscine).

A tout moment, nous vous invitons à prendre contact avec votre courtier en assurance. Nous ne donnons ces informations qu’à titre informatif. Vous pouvez assurer tous les équipements, comme le liner, les volets et leur mécanisme, la pompe à chaleur et les capteurs solaires contre tous les dégâts possibles.

Les propriétaires de maisons ont tendance à exclure de leur assurance habitation la couverture de leurs aménagements extérieurs comme les piscines ou bassins. Or, même si ces installations permettent de passer de bons moments, elles sont fragiles et peuvent aussi subir des dommages. Elles doivent également faire l’objet de couvertures spécifiques. Cependant, sachez qu’une telle action sous-entend des frais à débourser. Alors, combien vaut une assurance pour piscine ? Le point est fait ici.

L’assurance pour piscine

Votre piscine peut faire partir des principaux aménagements extérieurs de votre logement. Malgré les atouts qu’offrent ces espaces, ils peuvent être sujets à des dommages ou en causer à des tiers. C’est ce pourquoi il est conseillé de souscrire à une assurance pour votre piscine même si cela n’est pas obligatoire. Mais ces raisons ne s’arrêtent pas à ce niveau.

Pour quels motifs contracter une assurance pour piscine ?

Une piscine ou un bassin est sujet à de nombreux risques. Mais le principal danger concerne les accidents de personnes comme les noyades ou les chutes dans le bassin. Lorsque de tels risques surviennent malgré tous les dispositifs de sécurité que vous auriez installés, vous êtes couverts par la garantie responsabilité civile incluse dans le contrat d’assurance habitation.

Vous n’avez donc dans ce cas pas à modifier les termes du contrat. Mais il y a certains dommages qui peuvent vous contraindre à le faire. C’est l’exemple des actes de vandalisme, de vol, d’incendie ou de dégradation que subissent votre piscine et tout ce qui y est lié.

Face à de tels risques, vous devez au préalable souscrire à des garanties optionnelles ou des formules d’assurance afin d’être indemnisés.

Quelles sont les couvertures proposées par un contrat d’assurance piscine ou bassin ?

Il est vrai qu’au niveau de votre piscine ou bassin, des accidents peuvent survenir. Mais ceux-ci ne sont pas pris en charge par l’assurance piscine. C’est plutôt la garantie responsabilité civile contenue naturellement dans votre contrat d’assurance habitation qui prend en charge les dégâts.

Mais sachez que l’assureur vous indemnisera parfois si et seulement si vous avez installé des dispositifs de sécurité pour votre piscine. Attention, renseignez-vous toujours chez un expert en assurance. Il s’agit par exemple d’un abri de piscine, d’une barrière de sécurité ou d’une alarme de piscine. Si vous n’avez installé aucun de ces équipements, c’est vous qui allez supporter les réparations liées aux accidents de piscine. De plus, vous serez exposés à une amende de 45000 euros.

Ainsi, une assurance pour votre piscine ou bassin ne couvre que les autres dommages causés à votre piscine, ses équipements ou tout élément qui est nécessaire à son fonctionnement. Ces dégâts peuvent être l’œuvre d’actes vandalisme, de vols, des incendies ou tempêtes.

Comment bénéficier des couvertures d’une assurance pour sa piscine ou son bassin ?

Pour être couvert par une assurance pour piscine ou bassin, un certain nombre de conditions doivent être au préalable réunies.

Tout d’abord, vous devez souscrire à ladite assurance. A ce propos, sachez que les garanties de couverture sont souscrites en extension ou en option à votre contrat d’assurance habitation. Ensuite, le dommage pour lequel vous désirez être indemnisé doit être inclus dans le contrat d’assurance pour piscine. De plus, votre piscine ou bassin doit posséder un dispositif de sécurité. Dans le cas contraire, l’assureur peut refuser de vous indemniser.

Par ailleurs, sachez que pour accorder une couverture à l’assuré, les compagnies d’assurance prennent en compte l’emplacement de la piscine. Pour certaines de ces structures, une piscine érigée dans le jardin ne fait pas partie intégrante de l’habitat.  Rapprochez-vous donc de votre assureur pour savoir quel doit être l’emplacement idéal de votre piscine ou bassin pour bénéficier d’une indemnisation. Si ces conditions sont réunies, vous devez enfin déclarer le sinistre survenu à votre assureur. Vous possédez un délai de 5 jours ouvrés après la découverte du dégât pour effectuer cette formalité.

Cependant, sachez que cette démarche doit être accompagnée de la fourniture de pièces justificatives. Celles-ci incluent obligatoirement les photos des dommages. Concernant par ailleurs les modalités pour effectuer la déclaration, consultez votre contrat d’assurance ou rapprochez-vous de votre assureur. Ce n’est qu’après tout cela que l’assureur fera le nécessaire pour vous dédommager.

Qu’en est-il des couvertures d’assurance pour les piscines gonflables ?

Auprès des compagnies d’assurance, il est fréquent d’être confronté à des exclusions de couverture d’assurance pour une piscine. Cette expression désigne toute situation où un dommage ne peut être pris en charge. C’est le cas des dégâts susceptibles d’intervenir lorsque vous êtes propriétaire de piscine. Dans une telle situation, les assureurs ne proposent pas de couvertures. Cela est dû au fait qu’avec les piscines gonflables, les coûts et les risques ne sont pas les mêmes que ceux enregistrés au niveau des autres types de piscines.

Par ailleurs, sachez qu’au niveau de votre contrat d’assurance pour piscine ou bassin, vous pouvez également faire l’objet de nombreuses exclusions. Par exemple, lorsque votre bijou glisse dans une canalisation de la piscine, vous ne serez pas indemnisés. Il en est de même lorsque le poids de la neige endommage la bâche qui couvre votre piscine. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises plus tard, prenez en amont connaissance de toutes les exclusions au niveau de votre contrat d’assurance piscine ou bassin avant de souscrire.

Combien coute une assurance pour piscine ?

Maintenant que vous en savez plus sur l’assurance pour piscine ou bassin, vous pouvez songer à sa souscription. Mais comme vous devez sûrement déjà le savoir, il vous faudra épargner une somme supplémentaire à la fin de chaque mois afin de bénéficier plus tard d’une indemnisation. A ce propos, retenez qu’il n’y a pas de montant fixe, car le coût de l’assurance dépend de plusieurs facteurs.

Toutefois, nous pouvons vous donner un aperçu du montant que vous aurez à débourser. Ainsi, pour obtenir une réparation de 25000 euros pour des dommages au niveau de votre piscine et de ses équipements, vous devez dépenser par mois 5 euros. Par ailleurs, retenez que pour bénéficier du meilleur coût pour l’assurance de votre piscine, bassin ou jardin, vous pouvez comparer les tarifs de plusieurs compagnies d’assurance. Pour effectuer avec facilité, rapidité et gratuitement cette tâche, vous pouvez faire usage des comparateurs d’assurances.

close

Recevez gratuitement nos conseils pour votre bassin

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.