Autrefois relégué aux spas et aux établissements publics, le bain nordique ou hottube se démocratise aujourd’hui auprès des particuliers. Ce type de bassin est originaire des pays scandinaves (Danemark, Norvège, Suède) et se présente sous une forme circulaire, composée de lattes en bois. Il existe maintenant plusieurs modèles de hot tubes ou bain nordique qui permettent aux particuliers de l’installer facilement dans son jardin.


Particulièrement apprécié pour ses vertus sur l’organisme et pour son faible impact environnemental, le bain nordique est vendu en kit dans les commerces. En suivant scrupuleusement les instructions de montage indiquées dans la notice, toute personne possédant un terrain adéquat peut installer son propre bassin nordique et profiter de ses nombreux bienfaits. Il existe également des bains déjà prêts à l’emploi que vous pouvez commander avec une finition bois et un intérieur en polyester.

Matériau synthétique ou naturel ?


Les modèles de bain nordique diffèrent en fonction du matériau utilisé pour leur construction. De nombreux commerçants proposent aujourd’hui des modèles avec une cuve en plastique ou en fibre de verre. Ces matériaux ont l’avantage de faciliter le nettoyage et ne craignent aucun risque de fuite.

Plus authentiques, les bains tout en bois demandent un peu plus d’entretien que les modèles synthétiques. Ils sont généralement fabriqués à partir d’épicéa, de mélèze, ou de thermowood, des bois dotés de propriétés imputrescibles. L’étanchéité du bassin s’effectue grâce au gonflement du bois au contact de l’humidité. Il est donc nécessaire de le remplir une première fois avant utilisation afin d’éviter les fuites lors des baignades.

Poêle intégré ou externe ?


L’eau d’un bain nordique est chauffée à environ 38 degrés Celsius, au moyen d’un poêle. Ce dernier peut être indépendant de la cuve (externe), ou y être intégré (interne).


Les bassins avec poêle intégré chauffent l’eau par diffusion et atteignent la température souhaitée très rapidement. Le poêle étant installé directement à la cuve, il est possible d’alimenter le feu sans avoir à sortir du bain. Néanmoins, la présence du poêle diminue l’espace disponible dans le bassin.


Le poêle externe, relié à la cuve par un tuyau, permet de profiter pleinement de l’espace offert par le bassin. Chauffée par convection thermique, l’eau prendra plus de temps à atteindre la température souhaitée qu’avec un poêle intégré.

Où installer le bassin ?


Un bain nordique sera impérativement aménagé dans un jardin, à ciel ouvert et jamais sous un abri. La fumée du poêle et les vapeurs d’eau dégagées par le bain doivent pouvoir s’évacuer. Le choix du terrain est également important. Le sol doit être stable, parfaitement horizontal et suffisamment solide pour supporter le poids du bassin. Dans le cas contraire, le terrain risque de s’affaisser sous le poids du bassin une fois rempli d’eau, pouvant endommager les panneaux extérieurs et compliquer l’entretien.


Bien qu’il soit préférable d’aménager le bassin sur du béton ou du ciment, il est également possible de l’installer sur une terrasse en bois ou sur du gazon. Dans ces deux derniers cas, un poêle externe doit être isolé du sol par une plaque en métal ou en pierre afin de prévenir tout risque d’incendie.

Les composants du kit


Les kits vendus dans le commerce comprennent un nombre varié d’éléments en fonction de leur modèle et des options choisies. On y trouve deux éléments essentiels :

  • la cuve, avec les colliers de serrage réglables, permettant de maintenir les lattes en bois ;
  • le poêle, externe ou interne, composé d’une grille, d’une porte, d’un tuyau et du collier de renfort pour fixer le poêle à la cuve.


Selon les modèles, les bains nordiques peuvent disposer d’un marchepied, d’une pelle à cendres, de bancs à installer dans la cuve, d’un couvercle, d’un thermomètre, etc.


Avant de se lancer dans l’installation du bassin, il faut s’assurer que toutes les pièces détachées décrites dans la notice du constructeur soient bien présentes et en bon état.

Entretien


Quel que soit le matériau de la cuve, l’extérieur du bassin nordique sera toujours composé de panneaux en bois. Aucun entretien particulier n’est nécessaire, à part du vernis contre les UV pour éviter la décoloration du bois au fil des années.


L’intérieur du bassin, en revanche, exigera davantage d’attention. Exposée aux éléments, la cuve doit être nettoyée régulièrement pour chasser la poussière, les feuilles et autres impuretés qui, au-delà de l’hygiène, peuvent abîmer la cuve sur le long terme (apparition de fissures pouvant entraîner des fuites). La grande majorité des bassins sont vendus avec un couvercle dont la fonction sert justement à protéger la cuve des éléments. Une bâche suffisamment grande peut jouer le même rôle.


Á cause des bactéries qui se plaisent en milieu humide et chaud, il est fortement recommandé de désinfecter régulièrement la cuve avec un produit antibactérien. Dans le même souci d’hygiène, il est préférable de prendre une douche avant d’entrer dans le bassin. Une eau propre et un entretien régulier du bassin nordiques permettent de garantir sa durabilité dans le temps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.