Avoir de l’eau trouble n’est pas un phénomène rare chez les passionnés de bassin. L’eau est moins pure à cause de la présence de diverses particules et saletés microscopiques, sans parler des algues flottantes. Les facteurs extérieurs perturbent également l’équilibre biologique de l’étang. Toutefois, il est possible d’obtenir une eau cristalline et limpide grâce à ces quelques méthodes.

L’utilisation d’un appareil UV pour bassin

Les rayonnements de type UV-C sont capables d’éliminer les algues flottantes microscopiques. Ces rayons sont produits par un système fluorescent placé dans un appareil UV spécifique pour les bassins.

L’eau circule entre le boîtier de l’équipement et un dispositif qui enveloppe la lampe. Les rayons UV-C détruisent le noyau des algues présentes dans l’eau qui passent à travers l’appareil. Il faut compter entre deux à trois jours avant que l’eau soit de nouveau claire. Bien entendu, il est nécessaire que vous ayez une pompe pour transférer l’eau dans l’équipement.

Les produits de traitement pour éclaircir l’eau d’un étang

Si vous ne préférez pas utiliser un appareil UV-C, il est possible d’employer des produits de traitement de l’eau. Ils sont souvent efficaces et sans conséquence sur la santé des animaux ou plantes aquatiques.

Très pratique, ce genre de produit est compatible avec les étangs de natation ou les bassins de grande dimension. Il est important de souligner que les produits utilisés pour les piscines traditionnelles ne sont pas adaptés aux étangs. En effet, ils peuvent nuire à la biodiversité aquatique de l’étang.

Les skimmers pour retirer les saletés présentes dans l’eau

Près de 70 % des impuretés présentes dans l’eau proviennent de l’extérieur. Le pollen, les résidus de feuilles, les insectes morts et ainsi de suite atterrissent dans l’eau. Ces déchets flottent ensuite à la surface de l’eau et se déposent au fond du bassin. L’eau devient alors verte et trouble. Pendant l’hiver, la décomposition de certains organismes vivants peut entraîner la formation de gaz toxique en dessous de la couche de glace et un très mauvais état pour l’équilibre biologique d’un étang. 

Pour éviter cette situation, il est recommandé de retirer rapidement les saletés flottant à la surface de l’eau. Il est envisageable d’employer une simple épuisette dans ce cas, mais recourir à l’utilisation d’un skimmer est plus efficace. En effet, celui-ci fonctionne en permanence pour assurer d’avoir une bonne qualité d’eau. Un skimmer ou écumeur permet de retirer jusqu’à 90 % des impuretés présentes à la surface de l’eau avant qu’elles ne rejoignent le fond du bassin. Les impuretés n’auront pas le temps de se décomposer dans l’eau. Cet équipement est indispensable pour éviter la pollution.

La filtration mécanique

La filtration mécanique a pour but de capter les saletés en suspension dans l’eau grâce à un matériel synthétique comme un tamis. Les particules de grande taille sont retenues à travers les mailles du filtre, alors que les plus petites les traversent. Lorsque ces déchets s’accumulent dans le tamis, ils finissent par empêcher le passage de l’eau. Il est alors nécessaire de nettoyer régulièrement le filtre à tamis. L’usage de plusieurs couches de tamis plus fins peut être aussi très efficace.

La décantation est également une technique qui permet de réaliser une filtration mécanique. Le principe est simple, les particules lourdes en suspension tombent au centre d’une chambre vortex. L’eau remplie de saleté tourbillonne dans le vortex ou le cyclone. La vitesse de l’eau est plus rapide à l’extérieur par rapport à celle du centre. Les particules lourdes s’entassent alors au centre dans un récipient en forme d’entonnoir. Avec les modèles de filtres bien élaborés, cet entonnoir dispose d’une vanne d’évacuation pour détruire les diverses impuretés.

La filtration biologique

Les ouvertures du tamis, même les plus fines, ne permettent pas de retenir les plus petites particules de saleté. Il faut croire que la filtration mécanique ne suffit pas à nettoyer l’eau de toutes les saletés. Elle ne filtre pas les colorants, l’urine des poissons et quelques substances chimiques. La filtration biologique a pour but de purifier l’eau à l’aide de bactéries vivantes. Elles ont la capacité de transformer les déchets en molécules digestes pour les plantes.

Ces déchets sont généralement issus de restes de nourritures, d’organismes morts et d’excréments de poissons qui renferment du phosphate d’ammonium. L’ammonium, notamment très nocif, est converti en nitrites par les bactéries, qui sont transformées à leur tour en nitrates, non dangereux pour la santé des poissons. Le produit final obtenu après la transformation des matières organiques, sont le nitrate et le phosphate, une molécule indispensable pour le développement des plantes.

L’importance de l’oxygène dans la filtration biologique

Les différentes réactions chimiques qui se produisent dans ce contexte sont dites aérobies, et requièrent la présence d’un taux important d’oxygène. Les filtres qui apportent de l’oxygène à l’eau sont ainsi plus performants que les autres.

Cet élément peut également être apporté par le mouvement de l’eau par l’intermédiaire d’un filtre, comme un tamis courbé ou d’un diffuseur cylindrique d’air pour bassin installé dans les chambres du filtre et connecté à une pompe à air.

 

close

Recevez gratuitement nos conseils pour votre bassin

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.