Planter dans et autour du bassin

Avec ses nénuphars géants et ses magnifiques jacinthes d’eau, le bassin naturel offre un plaisir visuel inédit lorsqu’il est décoré d’un bel écrin végétal. Hormis leur caractère ornemental, ces plantes esthétiques participent également à la qualité de l’eau, avec leurs propriétés désinfectantes et épuratrices. Afin de bien optimiser l’équilibre de l’écosystème et de contribuer à la purification de l’eau, il est nécessaire de bien choisir ses plantes aquatiques.

Bien sélectionner l’espèce végétale selon l’emplacement

La nature nous offre le privilège de disposer d’un vaste choix de végétaux à planter dans le bassin. Quoi qu’il en soit, il est nécessaire de bien les disposer dans la zone où ils peuvent vivre et s’épanouir. C’est également essentiel pour créer un environnement harmonieux et veiller à
l’équilibre du bassin.

Selon leur emplacement, on peut distinguer des plantes de zone humide, les plantes immergées, les plantes de marais et les plantes flottantes nécessitant de l’oxygène pour vivre. Présentant un bon taux de nitrate, les plantes oxygénantes sont un lieu de refuge pour les poissons favorisant leur développement.

Par ailleurs, certaines plantes préfèrent les zones peu profondes tandis que d’autres tapissent le fond du bassin. Dans cette catégorie, on retrouve les plantes de marécages qui peuplent les berges du bassin. Proliférant de manière rapide, il est important de leur réserver une surface d’au
moins un tiers du bassin pour leur développement. En ce qui concerne les plantes flottantes, ces espèces végétales tapissent la surface du bassin et servant ainsi de film protecteur pour les plantes profondes ne supportant pas des chaleurs extrêmes.

Quelles plantes flottantes pour votre bassin ?

Les plantes flottant à la surface de l’eau contribuent à l’équilibre de l’écosystème du bassin. Servant de filtres aux rayons UV, elles protègent la couverture végétale en zone profonde du fort ensoleillement et améliorent également leur oxygénation.

Les plantes de surface se déclinent en deux espèces. En outre, vous pouvez choisir les plantes indigènes telles que la châtaigne d’eau et la lentille d’eau trilobée pour orner votre bassin. On peut également opter pour des espèces tropicales comme l’eichornia crassipes, la laitue d’eau et
l’azolée, mais qui nécessitent un entretien plus spécifique pour une bonne acclimatation.

En outre, ces plantes ne subsistent pas à une température inférieure à 10°C. Il faut donc prévoir leur remplacement à chaque année. Par ailleurs, la jacinthe d’eau est une autre alternative à ces plantes flottantes. Pour une bonne conservation de l’espèce, veillez à ce que l’eau soit riche en
éléments nutritifs.

Il est conseillé de se procurer ces plantes chez un fournisseur et non de les cueillir en pleine nature. Ce geste écologique permet de protéger l’environnement et d’éviter également la prolifération de parasites et de maladies de certains végétaux.

Quelles plantes cultiver en zone peu profonde ?

De différentes natures, les plantes telles que la pontederia et la thalia dealbata offrent un beau relief végétal grâce à la variété de leur feuillage. Idéalement, vous pouvez les implanter à une hauteur de 20 cm ou de 30 cm du fond du bassin. Afin de faciliter leur entretien et d’améliorer leur
floraison, ces végétaux peuvent être disposés dans des paniers en coco individuels stabilisés par de petits rochers.

Il est important de ne pas mélanger le bouquet avec des plantes de différentes espèces. Le cas échéant, les végétaux risquent de s’étouffer et auront de la difficulté à croitre. Par ailleurs, mélangez le terreau avec une couche de pouzzolane pour renforcer le substrat.

Quelles plantes choisir en zone profonde ?

Le fond du bassin est propice au développement des plantes oxygénantes. Ces espèces sont essentielles pour le recyclage des matières organiques telles que les feuilles mortes et les déchets et contribuent à la minéralisation, ainsi qu’à l’oxygénation de l’eau.

En outre, l’Hottonia palustris, la vallisneria spiralis, le myriophyllum crispata, le potamogeton zizii, ainsi que le potamogeton crispus figurent parmi les suggestions intéressantes pour cette zone immergée. Le rempotage des plantes reste arbitraire car on peut également les laisser évoluer et trouver leur équilibre.

Les plantes oxygénantes peuvent vivre aisément toute l’année et ne nécessitent aucun entretien particulier. Mis à part ces végétaux, vous pouvez également greffer des nymphéa.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *