Que faut-il mettre comme plantes au bord d’un étang? La tendance est aux espaces verts à l’aspect naturel. Et qui dit espace vert au rendu zen ou anglais dit bassin de jardin. Mais entre une piscine encastrée au sol, une fontaine d’eau, un mini-bassin et un étang, la dernière option demeure incontournable dans l’aménagement du jardin.

Il existe mille et une façons d’agrémenter un étang. Mis à part les accessoires d’ornement, les plantes aquatiques font indéniablement partie du décor de ce type de bassin naturel. Alors comment bien les choisir ?

Les différents types de plantes adaptées aux points d’eau

Des plantes sur les bords et dans l’étang, oui. Mais pas n’importe lesquelles. Lorsqu’il s’agit d’agrémenter un espace vert avec des végétaux, il faut tenir compte de : leur besoin, leur taille, la combinaison des couleurs et leur effet sur le long terme. En ce qui concerne l’aménagement et la végétalisation d’un point d’eau, vous devez partir du même principe : chaque plante doit être minutieusement choisie et devra être placée là où elle s’épanouira le mieux.

Dans cette lancée, il est important de savoir différencier les types de plantes adaptées aux étangs. Vous en trouvez plusieurs sortes :

Les plantes oxygénantes

Comme leur nom le laisse entendre, les plantes oxygénantes produisent de l’oxygène. Elles sont en mesure de réaliser cette action grâce à la photosynthèse. En ce sens, les bactéries dégradent rapidement la matière organique pour qu’elle puisse être assimilée par les plantes. Dans cette même lancée, ces plantes optimisent la sédimentation des matières qui restent en suspension sur la surface de l’eau. Résultat : cette dernière devient plus claire que de l’eau de roche.

Les plantes flottantes

Les plantes flottantes, souvent fleuries, jouissent d’un pouvoir esthétique irrésistible. Ce qui explique pourquoi elles sont considérées comme étant les reines des étangs. Il faut savoir qu’il existe deux types de plantes flottantes. D’une part, il y a celles qui sont enracinées et dont seules les fleurs flottent sur la surface de l’eau, comme le nénuphar et la Nymphéa. D’une autre part, il y a celles dont les racines restent sur la surface, comme la lentille d’eau et la châtaigne d’eau.

Les plantes semi-aquatiques

Aussi esthétiques et hypnotisantes que les variétés flottantes, ces plantes sont aussi capables de servir d’abri à la faune aquatique. Elles font également office de support pour les insectes lors de leur métamorphose. Mis à part ces fonctions premières, les plantes semi-aquatiques sont tout aussi capables de purifier l’eau de l’étang en absorbant les phosphates et les nitrates.

Les plantes de berges

Comme l’indique leur nom, les plantes de berges sont en mesure de se fixer aux berges avec leurs racines. En parallèle, elles servent d’abri pour la faune sauvage en formant une zone tampon juste entre l’étang et ses alentours. Elles sont également plébiscitées pour renforcer la sécurité autour du point d’eau. Formant une barrière physique protectrice, elles minimisent les risques de noyade.

Maintenant que vous en savez plus sur les différents types de plantes adaptées aux points d’eau, découvrez les espèces les plus appréciées au bord des étangs.

L’iris jaune : le choix par excellence pour former la ceinture extérieure de l’étang

L’iris jaune, communément appelée Iris des marais, est une plante qui se démarque grâce à son énorme rhizome rampant. Elle se reconnaît également par ses longues feuilles plates qui ressemblent à s’y méprendre à celles de l’acore. Ce qui explique pourquoi l’iris jaune est aussi connu sous le nom de faux-acore. En période de floraison, elle produit de magnifiques fleurs bisexuées de couleur jaune qui envahissent le bord des berges. Le rendu qu’elle offre est à la fois enivrant avec son parfum raffiné et envoûtant avec ses belles teintes.

Le typha : pour un aspect plus naturel

Le typha est plus connu sous le nom de massette ou encore, de roseau de la passion. Cette plante dispose d’un rhizome de 3 cm de diamètre et d’une tige raide. Elle peut également mesurer 2 mètres de long une fois qu’elle a atteint sa maturité.

Le typha se distingue de par son épi cylindrique et son inflorescence formée d’un écouvillon, tantôt vert et tantôt brun. Il reste l’espèce la plus souvent localisée près des mares et des étangs naturels. Ce qui explique pourquoi il demeure aussi apprécié pour agrémenter les bassins aménagés dans les espaces verts. Il leur confère un rendu naturel.

Les joncs : la facilité d’entretien

Les joncs, tout comme l’iris jaune, sont des espèces qui se caractérisent par des rhizomes vivaces. Ce qui explique pourquoi ils se développent aussi rapidement. Les joncs se reconnaissent par leurs tiges fines et cylindriques. Une fois qu’ils ont atteint leur maturité, ils colonisent les berges pour former une grande touffe. En général, ils ne requièrent aucun entretien. Mais afin d’éviter qu’ils ne prolifèrent sur l’ensemble de votre espace vert, il vaut mieux les planter dans des containers.

Les laîches : pour mieux maintenir les berges

Il faut savoir, que rien qu’en France, on compte près de 50 espèces de laîches. Avec leurs feuilles allongées ainsi que leurs épis de fleurs, les laîches, ou carex, ressemblent à des graminées. Ils se distinguent tout simplement par leurs tiges qui disposent d’une section triangulaire pleine et qui sont dépourvues de nœuds.

Quoi qu’il en soit, les laîches sont des végétaux vivaces avec des racines envahissantes. Voilà la raison pour laquelle ils sont souvent plantés près des étangs : parce qu’ils maintiennent efficacement les berges.

Le nénuphar : LA star des bassins naturels

Bien entendu, le nénuphar est un végétal qui ne se plante pas sur les bords des étangs. Mais pour ajouter une touche naturelle à votre bassin, il demeure un must-have. Le nénuphar jaune et le nénuphar blanc sont les espèces les plus communes. Et si le jaune est celui qui colonise les eaux profondes, le blanc, lui, reste l’espèce préférée pour agrémenter les étangs d’une profondeur inférieure à un mètre.

S’il est considéré comme étant la star des piscines naturelles, cela s’explique par le fait qu’en été, il apporte de la couleur au plan d’eau. Et en ce qui concerne sa plantation, il s’agit d’une variété très florifère très simple à cultiver.

Découvrez ci-dessous d’autres guides sur les plantes d’étang :

close

Recevez gratuitement nos conseils pour votre bassin

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.