Vous rêvez d’avoir une piscine dans votre jardin, et vous souhaitez une installation efficace, facile à entretenir et qui s’intègre parfaitement dans votre jardin ? Une piscine naturelle répondra à toutes vos attentes !

Également appelée piscine biologique ou piscine écologique, la piscine naturelle diffère beaucoup dans son fonctionnement de la piscine dite classique (avec bassin en béton ou en plastique) et commence à se faire une place sur le marché.

Quel budget devez-vous donc prévoir pour la construction de votre piscine naturelle ?

Quel type d’installation est nécessaire pour une piscine naturelle ?
Dans une piscine biologique, le traitement de l’eau d’une piscine biologique se fait grâce aux plantes aquatiques qui poussent dans ses bassins. Pour que ce système fonctionne correctement et sur le long terme, une piscine naturelle doit posséder trois bassins :

  • Le bassin de lagunage ou zone de plantation : c’est là que sont plantées les plantes aquatiques qui vont naturellement filtrer et assainir l’eau de la piscine.
  • Le bassin de régénération : généralement équipé d’une cascade ou d’une fontaine, il permet d’assurer une bonne oxygénation de l’eau afin que la faune et la flore puissent se développer correctement.
  • Le bassin de baignade ou bassin de natation.

La taille des bassins dépend principalement de celle du bassin de natation. En effet, le bassin de lagunage doit être suffisamment grand pour pouvoir remplir son rôle de filtre. À titre d’exemple, pour un bassin de baignade de 20m², il faut prévoir une installation d’environ 100 m².

Combien coûte la construction d’une piscine naturelle ?

Si une piscine biologique possède de nombreux avantages, elle représente également un investissement durable. À la construction, une piscine biologique coûte en effet plus cher qu’une piscine classique recourant à des produits chimiques car elle nécessite des aménagements spécifiques. Il faut donc compter entre 10 et 20% supplémentaires en moyenne. Cet investissement initial est toutefois rapidement amorti car une piscine naturelle est peu gourmande en eau et en frais d’entretien.

Le coût de votre piscine naturelle dépendra bien-sûr de plusieurs facteurs :

  • Les matériaux choisis
  • Les dimensions et la forme des bassins
  • Les aménagements nécessaires (travaux de terrassement, etc.)
  • L’intervention de professionnels (pisciniste, architecte paysagiste, etc.)
  • Les accessoires à installer (pompes, etc.)

Les travaux à prévoir :

  • Les travaux de terrassement (quelques centaines d’euros, tout dépend bien-sûr de la taille des différents bassins)
  • La construction des bassins (entre 20 000 et 40 000 € en fonction de la technique utilisée)
  • L’installation de l’écosystème (plusieurs centaines d’euros en fonction de la faune et la flore choisie). À noter qu’il faut prévoir un certain laps de temps pour que l’écosystème nécessaire au fonctionnement de la piscine naturelle se développe suffisamment pour remplir son rôle.

Sachez que votre piscine naturelle vous coûtera moins cher si vous la construisez vous-même. Soyez toutefois sûr d’avoir les compétences requises pour un tel chantier avant de lancer. Il est donc recommandé de vous faire conseiller et accompagner par des professionnels dans votre projet.

Un investissement rentable et durable :

Certes, une piscine naturelle nécessite un certain investissement à sa construction, mais son prix est rapidement amorti grâce à des frais de fonctionnement et d’entretien peu élevés. Votre piscine biologique fonctionnant de façon 100% naturelle grâce à son écosystème, vous n’avez aucun produit chimique à acheter, et peu d’entretien à effectuer vous-même (ou à faire faire par un professionnel). De plus, la piscine biologique ne requiert ni chauffage, ni protection ou préparation particulière pour l’hiver, et est peu gourmande en eau et en électricité.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *