Pour ornementer votre bassin, vous avez besoin d’un peu de végétation, mais aussi des poissons d’ornement. La carpe Koï est le poisson d’ornement par excellence pour un bassin. Afin qu’il y en ait suffisamment dans votre bassin, vous pouvez envisager de les faire reproduire.

À quel moment les carpes Koïs peuvent-elles se reproduire ?

Pour que vos carpes puissent se reproduire, elles doivent arriver à maturité. Les mâles atteignent leur maturité entre deux à trois ans. Chez les femelles, la fourchette d’âge est de trois à cinq ans. La taille permet également de déterminer le niveau de maturité d’une carpe Koïs. Dès qu’un individu (mâle ou femelle) est suffisamment âgé et qu’il atteint les 30 cm, il est prêt pour la reproduction.

Avec une population composée de plus de mâles que de femelles, la reproduction naturelle est plus simplifiée. Vous n’aurez pas de mal à distinguer les mâles des femelles pendant la saison de reproduction. Les mâles sont en général plus minces. Leurs branchies et leurs nageoires pectorales sont recouvertes de petits boutons. Ces petites taches sont aussi visibles sur les contours de leurs yeux.

L’abdomen des femelles est plus volumineux. Et pour qu’elles soient en bonne condition pour se reproduire, il est conseillé de bien les nourrir. Afin que la fécondation ait lieu, la femelle doit disposer d’une zone où la végétation est plus dense pour y pondre ses œufs. Les mâles vont ensuite lâcher leur semence sur les œufs. La fécondation a lieu lorsque les gamètes mâles rencontrent les œufs.

Préparer votre bassin pour la reproduction

Pour que la reproduction se déroule avec succès, vous devez bien conditionner votre bassin. Ce dernier doit pouvoir contenir 15 m³ d’eau, et avoir une profondeur minimum de 50 cm. Notez qu’il existe des bassins spéciaux conçus pour accueillir les carpes pendant la période de reproduction.

Nettoyez votre bassin deux semaines avant d’accueillir les carpes et laissez-le au repos pour permettre aux micro-organismes de se développer. Ces micro-organismes pourront servir de nourritures à vos carpes. Pensez également à orner le bassin avec des plantes aquatiques. Celles-ci serviront à accueillir et à protéger les œufs. Les nénuphars, nymphéas, iris et plantes similaires seront très utiles.

La température de l’eau devra avoisiner les 18 à 20 °C. Si les poissons sont déjà dans le bassin, augmentez la température de manière progressive. L’eau devra également être oxygénée, avec un taux idéal de 9 mg/l. Le pH devra se situer entre le neutre et le basique (6,5 et 8,5). Et enfin, pensez à filtrer régulièrement l’eau pour réduire le taux de nitrates et d’ammoniac.

Effectuer la reproduction

Pour reconstituer les conditions de reproduction naturelle, les mâles doivent être plus nombreux que les femelles. Afin de favoriser la reproduction, vous pouvez ensuite laisser les poissons se côtoyer dans un bassin. Mais il faut savoir qu’avec cette méthode, vous n’obtiendrez qu’un faible nombre de petits poissons.

Afin d’optimiser le rendement, il est préférable d’isoler les mâles et les femelles. L’utilisation d’un bassin spécialement conçu pour la reproduction est recommandée. Pour ce faire, placez une femelle dans une zone isolée et nourrissez-la abondamment. Introduisez ensuite trois mâles dans le même bassin pour la stimuler. Pendant deux jours, la femelle se mettra à pondre des œufs et les mâles vont lâcher leurs spermatozoïdes.

Le fait d’augmenter progressivement la température permet aussi de stimuler les poissons. Ne changez pas la température de manière trop brusque pour éviter les chocs thermiques. Notez qu’il vous est possible de faire se reproduire entre eux des carpes Koïs issues d’espèces différentes. Vous obtiendrez alors des hybrides dont les couleurs peuvent différer de celles de leurs parents.

Que faire avec les œufs ?

La fécondation des œufs dure deux jours environ, mais la femelle peut pondre pendant 10 jours. Les œufs vont s’accrocher à la végétation ou aux parois du bassin. Vous devrez les récupérer, car les poissons adultes risquent de les manger pour récupérer de l’énergie. Avec une végétation abondante, les œufs seront parfaitement protégés. Cela limitera également le nombre d’œufs pouvant être dévorés par les adultes.

La vitesse d’éclosion des œufs dépend de la température du milieu dans lequel ils se trouvent. Ils peuvent éclore en seulement trois jours ou en une semaine. Une fois éclos, un petit poisson peut survivre sans nourriture pendant une courte période grâce à ses réserves. Il peut rester accroché à une plante pendant trois jours environ avant de commencer à nager.

Dès qu’il commencera à visiter son environnement, il se mettra également en quête de nourritures. Les organismes microscopiques pourront alors lui servir de repas. Il existe des aliments industriels que vous pouvez donner à vos alevins tant qu’ils sont encore trop petits. Après environ deux semaines, ils seront suffisamment grands pour pouvoir être nourri avec les granulés standards pour carpe. Il faudra cependant broyer la nourriture pour l’adapter à la taille des poissons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.